L’HYPNOSE, POUR QUOI ?

L’hypnose et la PNL peuvent apporter une aide dans le cas de nombreux problèmes d’origine fonctionnelle, psychologique ou émotionnelle.

Il s’agit toujours d’un accompagnement qui ne se substitue pas à un suivi médical. La liste ci-dessous n’est pas exhaustive.

L’hypnose s’adresse aux adultes comme aux adolescents et aux enfants. 

* Développer ses potentiels, découvrir ses capacités et ressources.

Stimuler sa créativité: artistique, personnelle, professionnelle.

* Améliorer sa concentration: l’hypnose favorise les apprentissages et la concentration.

* Gagner en confort de vie: amélioration de sa qualité de vie en réorganisant ses priorités, son mieux-être; gagner en confiance en soi et en estime de soi. L’estime de soi est la manière dont on se considère, le respect que l’on se porte, l’appréciation de sa propre valeur.

* Apprendre à mieux gérer le stress, l’anxiété et les peurs.

* Comprendre et apaiser les phobies et les TOC (troubles obsessifs compulsifs), classés parmi les troubles anxieux.

* Accompagner les situations de traumatisme.

* Accompagner le deuil.

* Apprendre à mieux gérer la douleur.

* Accompagner les troubles du comportement alimentaire (TCA), qui sont des formes d’addiction.

Lanorexie est un trouble de la conduite alimentaire caractérisée par un refus plus ou moins systématisé de s’alimenter, intervenant comme mode de réponse à des conflits psychiques. L’amaigrissement en est une conséquence directe, ainsi que l’aménorrhée (primaire ou

La boulimie est un trouble du comportement caractérisé par des accès incoercibles de fringale, avec absorption massive et ininterrompue de quantités de nourriture, suivis de vomissements provoqués.

Les TCA ont cependant d’importantes conséquences sur la santé; un suivi médical est indispensable.

* La question de la perte de poids ou de la gestion du poids est à différencier des TCA. Les problématiques de poids peuvent cependant masquer une protection émotionnelle.

* Aider à se libérer des addictions et des dépendances.

En ce qui concerne l’arrêt du tabac, le préalable indipensable est la motivation personnelle (on arrête de fumer pour soi): on n’est pas un fumeur mais une personne qui fume, puis qui ne fume plus. Le nombre de séances dépend avant tout de la personne, à la fois de la manière dont elle souhaite atteindre cet objectif, mais aussi de ce qui est réalisable pour elle en restant en accord avec ses valeurs. 

* Accompagner la dépression.

* L’hypnose et la PNL peuvent apporter une aide aux personnes souffrant de problèmes de peau: eczéma, psoriasis, verrues, cicatrisation, …

* Retrouver une meilleure qualité de vie en agissant sur l’insomnie et les troubles du sommeil.

Les enfants sont particulièrement réceptifs à l’hypnose parce qu’ils entrent beaucoup plus facilement dans un monde d’imagination et réagissent plus spontanément.

En plus des indications mentionnées ci-dessus, l’hypnose peut aider à résoudre des problèmes plus spécifiques aux enfants et aux adolescents. 

* L’énurésie: il faut distinguer l’énurésie primaire de l’énurésie secondaire. Avant l’âge de 5 ans, l’énurésie n’est pas forcément anormale. On pourra envisager l’hypnose après avoir consulté un médecin afin de vérifier qu’il n’y a pas de cause organique. 

* Les cauchemars: les cauchemars font partie de l’évolution normale d’un enfant; ils sont constructeurs. Ils peuvent devenir problématiques si l’enfant commence à avoir peur de s’endormir ou si le cauchemar devient récurrent. Les terreurs nocturnes se produisent durant la phase de sommeil profond et sont très impressionnantes, même si l’enfant ne s’en souvient pas au réveil. 

* L’hyperactivité ou trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Pour valider le diagnostic, il est nécessaire qu’il soit posé par un spécialiste au préalable.  

* Sucer son pouce, se ronger les ongles.  

* Les verrues.  

* Les difficultés d’apprentissage: il faut avant tout bien cerner la situation car les causes peuvent être multiples (situation familiale, sociale, pathologie non détectée, techniques d’apprentissage non adaptées à l’enfant ou à l’adolescent…). 

* Le harcèlement.  

L’hypnose ne se substitue en aucun cas au diagnostic d’un médecin,

l’hypnose ne remplace pas non plus un traitement médical.

En cas de doute, consultez en premier lieu votre médecin.